Alexandre, pharmacien : retour d’expérience et tenue médicale idéale

En ce début d’année, c’est un jeune pharmacien Rémois que nous recevons. En première ligne en cette période de crise sanitaire, Alexandre se livre sur son expérience.


Quel est votre parcours ?

Je me suis retrouvé pharmacien titulaire par hasard. En post-bac ne sachant pas quoi faire, j’ai suivi mes amis à la fac de médecine et c’est finalement le cursus pharmacie qui m’a attiré. Au terme de la 4ème année, trois choix s’offraient à moi: officine, industrie ou internat. J’ai suivi le parcours industriel mais je me suis finalement vu offrir un emploi en officine. J’ai ainsi commencé ma carrière en tant qu’assistant puis j’ai rapidement acquis ma propre officine.

 

Qu’aimez-vous dans votre métier ?

La diversité des missions qui incombent au praticien, autant dans la partie “technique” de santé publique, contact et conseil à la patientèle, que dans l’aspect de gestion d’entreprise qui est une partie très importante dans notre métier (gestion des stocks, contact avec les fournisseurs, les visiteurs médicaux, la gestion du personnel, et plus récemment, toutes les directives gouvernementales de santé publique.)

 

Pourquoi la blouse médicale est-elle importante dans votre travail ?

Elle permet aux patients d’identifier l’équipe officinale rapidement. Au sein de l’équipe, elle permet une sorte de cohésion, un sentiment d’appartenance de groupe, et aussi quelque part, une certaine légitimité. 

 

Comment avez-vous été impacté par la Covid dans votre métier ?

Nous avons eu de multiples sollicitations notamment de la part du gouvernement, des demandes de délivrances de masques excessivement importantes et en de très courts délais. Nous sommes également très sollicités pour effectuer les prélèvements tests antigéniques et les vaccinations, prodiguer les conseils associés (règles à respecter, traitements à éviter ou bien au contraire à suivre…). En officine, nous faisons partie de ceux qui vaccinent le plus en France. Le métier s’est grandement développé ces dernières années, et à fortiori ces derniers mois.

 

Chez Happyblouse, nous avons enregistré une forte hausse de la demande en Mars dernier, au début de la crise du covid. Le covid a-t- il changé votre rapport aux vêtements médicaux également ? Pourquoi ?

Oui tout à fait. Jusqu’à présent nous n’en avions jamais utilisé mais depuis le début de la crise sanitaire nous nous sommes équipés de sur-blouses, comme protection supplémentaire.

 

Pensez-vous avoir des besoins plus importants en termes d’équipement depuis le début de la crise sanitaire ?

Oui. En ce qui concerne les patients, ils sont toujours à la recherche de plus de masques. Et en ce qui nous concerne nous, alors qu’il pouvait fréquemment nous arriver de nous habiller en “civil” lorsque nous étions au comptoir, l’équipement est désormais devenu un indispensable duquel nous ne pouvons plus nous permettre de nous passer.

 

Quels sont pour vous les éléments les plus importants à prendre en compte dans le choix d’un vêtement médical ?

Le confort est le critère primordial. Par ailleurs, l’unité de l’équipe officinale est à mon sens également importante, et elle passe par de jolies blouses assorties les unes aux autres. Enfin, l’aspect tarifaire est également important.

 
Merci à Alexandre d'avoir partagé avec nous son expérience et son adaptation face à la crise sanitaire. 

Retrouvez la blouse médicale Koi Basics Bryan
Retrouvez la blouse médicale HappyFit
Ou encore la blouse médicale De garde
 
Retrouvez toutes nos blouses médicales et pantalons médicaux.

Retrouvez toutes nos tenues pour pharmaciens

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.